Fanny Racazo

Mémoire rebelle

Mémoire rebelle

Elle préfère les sentiers rocailleux.

Au risque de trébucher.

Elle préfère les chemins épineux.

Au risque de s’égratigner.

Elle préfère les eaux profondes.

Au risque de se noyer.

 

Mémoire rebelle ne fuit pas.

Elle ne sait pas oublier.

Mémoire rebelle ne s’évade pas.

Elle ne sait pas déserter.

 

Elle porte sur son épaule, un sac de blessure.

Elle porte dans sa poche, un mouchoir de larmes.

Elle porte sur sa tête, un chapeau de déprime.

Elle porte à ses pieds, une chaîne de lassitude.

 

Mémoire rebelle marche en silence.

Au risque de s’entendre étouffer.

Mémoire rebelle ne pardonne pas.

Au risque de se voir incomprise.

Mémoire rebelle regarde le vide.

Au risque de se laisser emporter.

 

Elle a dans ses mains, des baskets de colère.

Elle a sur ses yeux, des lunettes d’incompréhension.

Elle a dans ses oreilles, une musique d’espoir.

Elle a dans ses cheveux, une rosée d’amertume.

 

Mémoire rebelle passe au ras des falaises.

Au risque d’avoir le vertige.

Mémoire rebelle court derrière le temps.

Au risque de s’essouffler.

Mémoire rebelle marche à vive allure.

Au risque de tomber.

 

Elle sait juste que le temps n’oublie rien.

Elle sait juste que la route est encore loin.

Elle sait juste que la vie ne ment pas.

Elle sait juste que la souffrance est invisible.

 

Alors…, elle sourit.

Mais ne vous fiez pas à son sourire.

Car Mémoire rebelle n’oublie rien.

Mais elle préfère ses propres douleurs.


Les pensées de Fanny Racazo

Les mots voyageurs

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire