Fanny Racazo

Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 1)

Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19

Désolé de m’abstenir, de vous saluer, mais mon système immunitaire, m’en empêche.

Je m’inquiète pour la santé de tous mes semblables, bien évidemment.

Toutefois, j’aimerai venir sur un point, qui m’interpelle fortement.

Depuis ma tendre enfance, on m’a montré qu’il fallait être sociable, respectueuse.

On m’a toujours dit qu’un "Bonjour !", ne tue pas.

Pourtant, votre présence parmi nous, a tout chamboulé.

Ma requête n’est pas bien compliquée. Voyez-vous…

Je souhaiterai simplement que mes petits-enfants puissent donner la main, à leurs petits camarades, sans qu’ils aient l’ombre d’une inquiétude.

Je souhaiterai que la nouvelle génération…

Oui, vous savez…, celle qui vient juste de naître.

J’aimerai que cette descendance-là, puisse être câliner par leurs grands-parents, sans craindre de vous avoir à proximité.

Alors, ne m’en voulez pas, si je vous importune dans votre mission.

Mais, serait-il possible, sans vous offenser, de nous rendre notre sourire.

Vous n’êtes pas sans savoir, qu’à cause de vous, on doit porter des masques.

L’année se termine bientôt, le temps passe si vite…

Il me semble fort dommage que les petits-enfants, dont vous ne portez aucun souci.

Il me semble donc irrespectueux, qu’ils accueillent le Père Noël, sans pouvoir le saluer, ou qu’ils ouvrent leurs cadeaux, en se tenant chacun à un mètre de distance.

Voilà, je voudrais vous confier encore plus de chose, mais ma lettre sera trop longue.

Et comme je vous disais à la première ligne, je ne peux vous saluer.

À bon entendeur.


Les pensées de Fanny Racazo

 Voir la "Lettre de relance"

Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 2)

Date de dernière mise à jour : vendredi, 29 avril 2022

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire