Fanny Racazo

Poésie en vogue

  • Mémoire rebelle

    Mémoire rebelle ne fuit pas. Elle n'arrive toujours pas à oublier. Ce parcours a forgé son caractère.
  • Ma solution anti-déprime

    Pour me comprendre, il suffirait juste de me lire. Fanny Racazo est née d’une émotion, d’une pensée : Combattre la déprime.
  • Lettre à soi

    Elle noircissait déjà des pages, du haut de ses 9 ans. Ce journal, ce petit cahier était son jardin secret, son meilleur ami.
  • Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 2)

     Il y a un an et demi, je vous ai confié mon inquiétude. Aujourd’hui, j’ose vous faire parvenir une lettre de rappel, qui j’espère sera à votre convenance.
  • Juste être !

    La vie est un abonnement à durée limitée. Votre engagement est renouvelable jusqu’à vos 85 ans d’ancienneté. Il y a une clause qui dit...
  • Esprit contrarié

    Dire à chaque enfant qui arrive au monde, comme un message d’encouragement, de compassion, de tendresse : "Sois bienvenu(e) parmi nous et grandis en paix !"
  • Pensée poétique

    Posé sur un banc, le papillon multicolore soupire. Pendant que toi, derrière ton masque, tu ne sais plus rire. L'émotion est immense, tes nerfs sont à bout.
  • Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 1)

    Ne m’en voulez pas, si je vous importune dans votre mission. Mais, serait-il possible, sans vous offenser, de nous rendre notre sourire.
  • Énergie littéraire

    J’ai rédigé cette poésie, à un moment où j’étais en pleine recherche généalogique. En fouillant dans le passé, j’ai souvent la sensation de traverser un pont.
  • Ô misère, je me souviens de toi !

    Tu étais toujours vêtue d’une robe recousue. Tu étais chaussée d’une paire de savates vertes. En décoration, deux pigeons pour t’accompagner.
  • Renaissance

    Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, je vous envoie des ondes positives. Chaque seconde est un combat.
  • Le poète et son crayon noir

    Le poète n’attend rien. Il se réfugie parfois, volontairement dans une solitude, qui ne s’explique pas.
  • Angoisse, vas-t’en…

    Donner l’impression d’être absente. Regarder droit devant. Fixer l’autre sans parler, sans répondre à ses dires. Mon cerveau se balade et mon corps reste figer.
  • Elle s'appelait Paix.

    On est tous des passagers sur cette planète. Alors, pourquoi ne pas la colorier d'amour, de tolérance, de compassion, de liberté.
  • Les mots voyageurs

    Les mots arrivent en vrac, s’allongent sur la feuille blanche et se transforment en poème.