Fanny Racazo

Poésie en vogue

  • Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 2) New

     Il y a un an et demi, je vous ai confié mon inquiétude. Aujourd’hui, j’ose vous faire parvenir une lettre de rappel, qui j’espère sera à votre convenance.
  • Juste être ! New

    La vie est un abonnement à durée limitée. Votre engagement est renouvelable jusqu’à vos 85 ans d’ancienneté. Il y a une clause qui dit...
  • Esprit contrarié New

    Dire à chaque enfant qui arrive au monde, comme un message d’encouragement, de compassion, de tendresse : "Sois bienvenu(e) parmi nous et grandis en paix !"
  • Pensée poétique New

    Posé sur un banc, le papillon multicolore soupire. Pendant que toi, derrière ton masque, tu ne sais plus rire. L'émotion est immense, tes nerfs sont à bout.
  • Femme New

    Au moment, où j’écris ces maux, je pense aux entrepreneures, employées, ouvrières, mères aux foyers, retraitées, chômeuses, bénévoles, combattantes, marginales…
  • Âme d'enfant New

    Ne lâchez pas la main, de l’enfant que vous étiez. Prenez soin de sa mémoire.
  • Lettre d'une mamie inquiète, au dénommé Covid-19 (partie 1) New

    Ne m’en voulez pas, si je vous importune dans votre mission. Mais, serait-il possible, sans vous offenser, de nous rendre notre sourire.
  • Traitement contre les idées noires New

    Notre âme a régulièrement besoin de faire le plein d’ondes positives, pour pouvoir avancer doucement mais sûrement, dans ce monde rempli de complexité.
  • Énergie littéraire New

    J’ai rédigé cette poésie, à un moment où j’étais en pleine recherche généalogique. En fouillant dans le passé, j’ai souvent la sensation de traverser un pont.
  • Ô misère, je me souviens de toi ! New

    Tu étais toujours vêtue d’une robe recousue. Tu étais chaussée d’une paire de savates vertes. En décoration, deux pigeons pour t’accompagner.
  • Renaissance New

    Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, je vous envoie des ondes positives. Chaque seconde est un combat.
  • Le poète et son crayon noir New

    Le poète n’attend rien. Il se réfugie parfois, volontairement dans une solitude, qui ne s’explique pas.
  • Angoisse, vas-t’en… New

    Donner l’impression d’être absente. Regarder droit devant. Fixer l’autre sans parler, sans répondre à ses dires. Mon cerveau se balade et mon corps reste figer.
  • Elle s'appelait Paix. New

    On est tous des passagers sur cette planète. Alors, pourquoi ne pas la colorier d'amour, de tolérance, de compassion, de liberté...
  • Les mots voyageurs New

    Les mots vont et viennent dans ma tête, se trouvent un passage, un paysage, pour être une belle phrase, un beau texte.  Pas de diversion, juste une évasion.