Fanny Racazo

Renaissance

Renaissance

Les yeux ruisselants, elle écrit ses mémoires.

Elle se souvient encore de ce couloir.

Les murs étaient si blancs, si grands.

Le plafond était tellement brillant.

 

Le cœur battant, elle rédige sa vie.

Elle se souvient encore de ce lit.

Et la blouse blanche de l’infirmière.

Qui l’aidait à fermer ses paupières.

 

Les mains tremblantes, elle revit son passé.

Elle se souvient encore de cet été.

Il faisait chaud, mais le mur était froid.

Ses yeux étaient humides et remplis d’effroi.

 

L’esprit content, elle refait le voyage.

Le temps d’un instant, au fil des pages.

Elle réalise d’avoir eu cette chance.

Que la faucheuse est gardée ses distances.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 25 juin 2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire